LULU ET LOUISE      LA TOUTE PETITE AGENCE QUI FAIT TOUT COMME LES GRANDES

Un peu de circularité dans le lancement de nouveaux produits

L'économie circulaire ça existe déjà, le financement participatif aussi. Nous, on propose de marrier les deux. Histoire de redonner un peu de dynamisme à nos industries.

Imagninez, c'est l'histoire d'une toute jeune et toute petit entreprise de textile (dont on taira pour l'instant le nom, mais ça peut changer).

Leur principe : la création d'une marque de produits textiles (qui font de belles fesses) made in France. On aime.

 

Pour ceux qui n'ont rien et qui ont un projet, il y a les Kiss Kiss et autres My Major (mais ça coûte un peu quand même !). D'accord.

Mais pour ceux qui ont réussi à passer le stade 1, et qui ont un produit (eux, en l'occurence), il y a une autre manière, très simple, d'amorcer son business. Parce que cette toute petite boite, elle a aussi, forcément, de tout petits moyens. Et de gros besoins de visibilité.

 

Alors nous, on a eu une idée : ils n'ont qu'à amorcer la pompe en transformant leurs 1000 premiers produits (ou plus si affinités) en parts sociales. Un produit acheté, une part sociale offerte. Le premier jeans qui rapporte quoi (oups, on l'a dit).

 

Circuit court, financement participatif avec partage des richesses produites, relance des industries locales… ça ressemble quand même un peu à de l'économie circulaire ça… en tout cas à une version du principe.

 

A bon entendeur…